---Alarmes sociales octobre 2018---compte-rendu d'octobre 2018---gréve des 2 et 3 novembre---Alarmes sociales octobre 2018---compte-rendu d'octobre 2018---gréve des 2 et 3 novembre---Alarmes sociales octobre 2018---compte-rendu d'octobre 2018---gréve des 2 et 3 novembre---Alarmes sociales octobre 2018---compte-rendu d'octobre 2018---gréve des 2 et 3 novembre---Alarmes sociales octobre 2018---compte-rendu d'octobre 2018---gréve des 2 et 3 novembre---Alarmes sociales octobre 2018---compte-rendu d'octobre 2018---gréve des 2 et 3 novembre---Alarmes sociales octobre 2018---compte-rendu d'octobre 2018---gréve des 2 et 3 novembre---Alarmes sociales octobre 2018---compte-rendu d'octobre 2018---gréve des 2 et 3 novembre---Alarmes sociales octobre 2018---compte-rendu d'octobre 2018---gréve des 2 et 3 novembre---Alarmes sociales octobre 2018---compte-rendu d'octobre 2018---gréve des 2 et 3 novembre---Alarmes sociales octobre 2018---compte-rendu d'octobre 2018---gréve des 2 et 3 novembre---Alarmes sociales octobre 2018---compte-rendu d'octobre 2018---gréve des 2 et 3 novembre---Alarmes sociales octobre 2018---compte-rendu d'octobre 2018---gréve des 2 et 3 novembre---Alarmes sociales octobre 2018---compte-rendu d'octobre 2018---gréve des 2 et 3 novembre---Alarmes sociales octobre 2018---compte-rendu d'octobre 2018---gréve des 2 et 3 novembre---Alarmes sociales octobre 2018---compte-rendu d'octobre 2018---gréve des 2 et 3 novembre---Alarmes sociales octobre 2018---compte-rendu d'octobre 2018---gréve des 2 et 3 novembre---Alarmes sociales octobre 2018---compte-rendu d'octobre 2018---gréve des 2 et 3 novembre---Alarmes sociales octobre 2018---compte-rendu d'octobre 2018---gréve des 2 et 3 novembre---Alarmes sociales octobre 2018---compte-rendu d'octobre 2018---gréve des 2 et 3 novembre---Alarmes sociales octobre 2018---compte-rendu d'octobre 2018---gréve des 2 et 3 novembre---Alarmes sociales octobre 2018---compte-rendu d'octobre 2018---gréve des 2 et 3 novembre

↑ Retour à Accords / Actu / CCN

Nos actions

le 04/11/2012

Monsieur le Directeur,

 

Malgré les réponses que vous avez apportées et nous vous l’avions dis en réunion alarme sociale, celles-ci ne sont pas suffisantes sur certains points bloquants de notre préavis.

Nous vous informons donc que le syndicat CFDT du réseau de Dijon dépose un préavis de grève illimité à daté du 10 novembre 2012 pour :

– le samedi en début de service et ce jusqu’à la fin de service (sur sa période d’exploitation complète).

– du lundi au vendredi inclus de 07h10 à 8h00 sur tous les lieux et prise de service de l’entreprise et pendant le service.

 

Ce mouvement de grève aura lieu sur l’ensemble des sites de l’entreprise « KEOLIS DIJON » et du réseau DIVIA de Dijon.

Ce préavis concerne l’ensemble du personnel de l’entreprise.

 

Les motifs de ce préavis de grève est le suivant :

 

BUS

•Conditions de travail, en général, non adapté au nouveau réseau

•Forfait indemnités temps de parcours non adaptés aux nouveaux lieux de relève.

•Plus de personnel DIVIA sur le terrain (manque Agent de Maîtrise).

 

Tramway

•Mise en place de campagne de sécurité tram/usagers de la route.

•Formation habilitation tramway, dès décembre, en priorité pour les conducteurs les plus anciens et R2 dans l’entreprise.

•Plus de personnel DIVIA sur le terrain (manque Agent de Maîtrise).

AVSR

•Revoir les règles pour les poses de congés.

•Application de l’article 3-4.1 de l’accord de branche du 02 février 2010 sur le travail de nuit dans les transports urbains.

Maintenance

•Manque de personnel.

•Astreinte bus et tram

•Travail isolé durant trois heures trop risqué.

Méthode

•Cahier des charges cohérents, adapté et basé sur le planning congés des années précédentes.

PCC

•Manque de personnel (7) 4 embauches, les agents ne souhaitent plus faire autant d’heures supplémentaires. Ne pas désaffecter les agents habilités au détriment des autres.

•Gestion correcte des roulements (Mr Monnier doit être équitable avec chacun des agents).

•Coefficient 270 pour les régulateurs habilités (Tram +BDR).

•Modification de l’article 4 des contrats de travail (les 11 agents de maitrise doivent se présenter pour cela).

Local Diderot

•Demande de locaux plus adapté et mieux situé pour permettre aux agents effectuant les relèves Bus d’y accéder.

 

Ceci conformément aux dispositions de l’article L 2512-2 du code du travail

Remis en main propre

Mr VANDENBROUCKE François

:

Délégué syndical

 

le 28/09/2012

La direction nous prévient qu’elle a fait retirer le micro-onde que nous avions installé en salle Diderot.

En effet sous la forte pression des autres syndicats et en prétextant du prosélytisme syndical électoral (là on croit rêver), la direction a ôté le seul moyen à l’agent de pouvoir réchauffer éventuellement un plat dans cette salle.

Le prosélytisme désigne l’attitude de ceux qui cherchent à « susciter l’adhésion » d’un public, susceptible de devenir alors, pour tout ou partie de ce public, des « prosélytes », c’est-à-dire de nouveaux adhérents à leur foi ; par extension, le prosélytisme désigne le « zèle » déployé en vue de rallier des personnes à une doctrine.

Le syndicalisme, le bien être des salariés est-il une foi une doctrine……….Nous ne croyons pas et toute les jurisprudences qui pourraient exister démontreraient simplement que notre action sert simplement dans le syndicalisme un point c’est tout.

 

C’est quand même un comble alors que le CE a fait installer des machines distribuant des plats à réchauffer.

Qui a peur de quoi, nous ne faisons qu’aller dans le sens d’un meilleur être de chacun et en particulier à la demande pressante de salariés qui ne pouvaient rien réchauffer.

Les pressions syndicales (FO ou CGT voir les 2) contre la CFDT auprès de la direction se fait de plus en plus forte. De qui ont-ils peur. Il parait que nous nous réveillons a 3 mois de l’élection, alors aucune crainte pour eux………..

Voyons messieurs restez sérieux dans vos paroles et vos actions.

Le 27 Septembre

Pour faire suite aux péripéties des syndicats élus de l’entreprise, vous lirez ci dessous ce que nous avons du entreprendre.
En effet depuis plusieurs semaines aux réunions (auxquelles malheureusement, nous n’avons pas lieu de dire un mot), l’entreprise et FO., CGT syndicat élus au C.E. ET D.P. se rejettent la balle pour acheter un micro-onde et des tables pour la salle de réserve Diderot.
Nous avons pris le taureau par les cornes et avons mis un micro-onde sur les frais du syndicat en attendant que tout ce beau monde se décident de réagir. Il est installé depuis ce 27 septembre à 5h du matin par notre délégué syndical Mr vandenbroucke dans cette et tout le monde pourra l’utiliser en toute quiétude en attendant que ça avance.
Vous avez pu lire de la contre attaque de la CGT dans leur tract distribué ce 26 septembre sur la CFDT, nous vous laissons juge de nos actions depuis l’année 2011 ou nous n’avions aucun élu et la façon dont eux agissent pour ne rien obtenir de plus.
La grève sert surtout à obtenir “PLUS” et là malheureusement elle n’a rien obtenu …………………DONT ACTE Messieurs vous aviez raison de la faire à ce moment là.

 

Le 18 septembre

Notre délégué syndical qui avait une réunion au nouveau dépôt (CEM) rue des ateliers, en a été de sa surprise sur le fonctionnement du responsable du comité d’ entreprise.

En effet les mécanos demandant une machine comme sur tout les sites de l’entreprise mise en place par le C.E. se sont vu refuser celle-ci car le contrat sera renouvelé en mars 2013.

Certes nous pouvons comprendre mais ces derniers se sont achetés une machine “Senséo” d’ occasion à 30€, notre délégué a demandé au secrétaire du C.E. de la leur rembourser sur les frais de fonctionnement du comité.

Ce dernier a refusé.

De ce fait la section syndicale CFDT DIVIA par solidarité avec les mécanos TRAM, leur a remboursé les frais de cette machine.

Cette valeur ridicule pour le C.E. nous paraît incompréhensible de la part du secrétaire.

 

Cela est inadmissible.

 

A vous de juger.